Des logements construits par le Portugal en Algérie

Un consortium portugais va construire des bâtiments en Algérie

Le Portugal et l’Algérie signent un accord qui permettra de fonder des sociétés mixtes pour la construction de d’hébergements et de bâtiments publics en Algérie. Le projet est évalué à 2 milliards d’euros avec la construction de 50 000 bâtiments différents.Le secrétaire portugais de l’économie, Antonio Almeida Henriques,  a préciser que l’Algérie avait un plan important pour la construction d’hébergements pour les classes moyennes. Le Portugal dispose dans le domainede la construction du savoir-faire et de la possibilité de s’adapter au programme en 2013 et 2014 du logement algérien.Du côté des « joint-ventures » portugaises on retrouve les sociétés : Prebuild, Gabriel Couto, Recer, Fundo Vallis  et Painhas. On retrouve des entreprises spécialisées dans la construction rapide et de bonne qualité basée sur les panneaux et structures métalliques comme celles que l’on retrouve  en Amérique du Sud, au Venezuela, ou en Afrique (Mozambique et Angola). Le projet permettra d’offrir aussi de bonnes opportunités pour les sociétés de matériaux de constructions portugaises qui ont une réputation déjà ancienne dans le domaine du carrelage, de la faïence et du marbre.Le ministre lusitanien a ajouté que l’accord permettra de donner du dynamisme au secteur de la construction portugaise qui souffre d’une situation difficile, et permettra l’exportation de la fabrication excédentaire des matériaux de construction. On estime le consortium a environ 40 entreprises portugaises qui pourraient intervenir dans cet accord.

L’accord qui vient d’être signé au cours d’une visite du minisitre en Algérie a prévu aussi des possibilités d’interventions au niveau technique, dans la réhabilitation urbaine, dans l’ingénierie, la gestion immobilière et même le suivi de projets, tout en complétant la formation des travailleurs algériens.

Le Portugal est satisfait par ce projet du fait d’une balance commerciale en déficit avec l’Algérie, qui se résume par 225 millions d’euros d’exportations contre 452 millions d’euros d’importations, principalement du gaz algérien.

L’accord doit être totalement conclus  lors de la visite en décembre 2012 au Portugal d’une délégation algérienne dirigée par le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme alégrien,  Abdelmadjid Tebboune.

INFO ECO : Portugal

WordPress theme: Kippis 1.15